Un cœur imprimé en 3D avec des cellules humaines

De la taille d’une cerise, ce cœur a été obtenu à l’université de Tel-Aviv en Israël à partir de cellules d’un patient. L’organe pourvu de ses vaisseaux sanguins représente une avancée pour prévenir le rejet lors des greffes cardiaques.

Une équipe scientifique israélienne a annoncé lundi avoir produit le premier cœur avec ses vaisseaux sanguins à partir de cellules provenant d’un patient, une avancée majeure selon elle dans le traitement des maladies cardiovasculaires et la prévention du rejet des greffes cardiaques. Les chercheurs de l’université de Tel-Aviv ont présenté à la presse ce cœur inerte de la taille d’une cerise, plongé dans un liquide.

Même si de nombreux obstacles demeurent, les scientifiques espèrent être un jour en mesure d’imprimer des cœurs en…

Lire l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *