in

Un appareil pour détecter plus vite les problèmes de vue

Une technologie développée à l’EPFL permet d’observer les cellules du fond de l’œil plus en détail et d’en voir certaines jusque-là invisibles. Elle pourrait être d’une aide précieuse aux ophtalmologues, notamment dans la détection précoce de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) et l’évaluation de nouveaux traitements.

C’est un nouvel espoir pour faire reculer les problèmes de vue, notamment ceux engendrés par la dégénérescence maculaire liée à l’âge, ou DMLA. Cette maladie assez fréquente, qui touche 26% des personnes de plus de 60 ans en Europe, est l’une des causes principales de cécité dans les pays industrialisés. Le nouvel appareil mis au point par des chercheurs du Laboratoire de dispositifs photoniques appliqués de…

Découvrir l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Michael Denny, le président du studio européen de Sony, quitte son poste après 25 ans et rejoint TT Games

Bernard Tapie « confiné au grand air » : sa fille Sophie donne des nouvelles sur son état de santé