in

Test de The Pathless (PC, PS4, PS5)

Il semblerait que la philosophie thatgamecompany (Flower, Journey) ait contaminé une partie de la scène indépendante vidéoludique. On ne compte plus le nombre de jeux dont le simple but est d’émerveiller le joueur, de réveiller chez lui des envies contemplatives. Avec ABZÛ, Giant Squid, studio fondé par d’anciens développeurs du studio suscité, s’engouffrait dans cette brèche…

Lire l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pillage au détecteur de métaux : un trésor archéologique de 24 700 pièces saisi chez un particulier

deux bars sur trois devraient fermer d’ici deux ans

deux bars sur trois devraient fermer d’ici deux ans