WikiLeaks: L'Equateur nie être sur le point d'expulser Assange

QUITO (Reuters) – Le gouvernement équatorien a nié être sur le point d’expulser le lanceur d’alerte australien Julian Assange de son ambassade au Royaume-Uni dans laquelle il est réfugié depuis sept ans.

Un ami de Julian Assange a déclaré cette semaine à la presse que l’Australien s’attendait à être mis dehors à tout instant, le président équatorien Lenin Moreno lui ayant reproché à plusieurs reprises de ne pas respecter les conditions de son droit d’asile.

Dans un communiqué diffusé tard vendredi soir, les autorités de Quito ont nié avoir conclu un accord avec le gouvernement britannique à ce sujet.

L’Equateur « rejette catégoriquement les fausses nouvelles qui ont circulé récemment sur les réseaux sociaux, propagées en grande partie par une…

Découvrir l’article original