Roquettes sur Tel-Aviv : Israël et le Hamas cherchent à éviter l'escalade

Le hurlement des sirènes en plein Tel-Aviv, à moins d’un mois des élections législatives : un son devenu presque incongru et une première depuis la guerre menée à Gaza durant l’été 2014, hormis une fausse alerte fin 2017.

Jeudi soir, peu après 20 heures, l’alerte a pourtant sonné pour de bonnes raisons : deux roquettes longue portée ont été tirées depuis l’enclave sous blocus en direction de la métropole israélienne, où vivent, banlieue comprise, plus de deux millions d’habitants. Les batteries antimissiles du système de défense israélien «Dôme de Fer» ont été activées mais n’ont pas intercepté les projectiles, tombés hors des zones habitées sans faire de blessés, ni de dégâts.

Viser Tel-Aviv est un symbole en…

Découvrir l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *