Retraites : un projet de loi dangereux

Le projet de loi sur la réforme des retraites a été communiqué aux organismes de Sécurité sociale, le jeudi 9 juillet. Samedi, le Premier ministre annonçait son intention de suspendre l’article 56 bis, l’âge pivot à 64 ans, tout en maintenant le reste du projet.

Deux points frappent à la lecture. L’objectif de l’équilibre financier est prégnant alors que la promesse initiale d’un niveau de retraite satisfaisant, bien que proclamé au départ, ne donne lieu à aucun engagement précis. Le système des retraites serait étatisé et centralisé. L’autonomie des…

Lire l’article original