Rejets toxiques de Sanofi: pas de dose minimale sans risque (Anses)

Les seuils de toxicité du valproate, rejeté par l’usine Sanofi de Mourenx, doivent être revus à la baisse, aucun niveau minimum d’exposition sans risque n’ayant pu être identifié, selon un avis de l’Anses dont l’AFP a pris connaissance vendredi.

Les experts de l’Agence nationale de sécurité de l’alimentation (Anses), de l’environnement et du travail n’ont ainsi pas retenu les valeurs toxiques de référence pour le valproate élaborées à partir de données animales ou humaines par les bureaux d’étude mandatés par Sanofi.

En début de semaine, alors que les rejets toxiques hors norme de son usine de Mourenx (Pyrénées-Atlantiques) étaient révélés dans les médias, le groupe pharmaceutique français avait déclaré qu’une étude réalisée à sa demande par…

Découvrir l’article original