Preview – Le feeling d'Anthem donne envie de s'envoler avec lui, mais pour combien de temps ?



Vingt jours seulement nous séparent de l’allumage des propulseurs d’Anthem et pour bon nombre de joueurs, le prochain gros titre d’Electronic Arts tient toujours de la drôle d’énigme. Alors que Destiny 2, Warframe, The Division (et bientôt The Division 2) se partagent déjà le bon gros gâteau du jeu-service, voilà l’éditeur qui déboule à l’E3 2018, encore enfariné du lancement raté de Battlefront 2 et un Bioware tout sourire sous le bras. Pour le studio réputé pour ses grandes sagas RPG, c’est l’heure du grand virage. De la fresque solo au grinding entre amis, il n’y aurait manifestement qu’un pas pour le développeur américain, qui compte sur le magnétisme souverain de combats mécanisés pour se faire une place au soleil.<

Découvrir l’article original