Près de Perpignan : le voisin débouté par la justice, le coq Prince peut chanter victoire

Un habitant d’Arles-sur-Tech, dans les Pyrénées-Orientales, a été débouté en justice après avoit entamé une procédure car il ne supportait plus le chant matinal du coq.

Le 4 octobre, un habitant d’Arles-sur-Tech, dans les Pyrénées-Orientales, s’était présenté exaspéré à la barre du tribunal d’instance de Perpignan pour dénoncer les chants matinaux du coq de sa voisine, outre les odeurs ou désagréments multiples et variés.

La voisine se plaignait des odeurs et de désagréments variés

Le gallinacé…

Lire l’article original