Première greffe d'organe d'une donneuse séropositive aux États-Unis

Le rein d’une femme porteuse du VIH a été greffé à une autre personne séropositive à Baltimore aux États-Unis cette semaine, une première mondiale selon les médecins, qui pourrait aider à combler la pénurie d’organes.

Nina Martinez, 35 ans, a donné un rein à une personne non identifiée par les médecins de l’hôpital Johns Hopkins de Baltimore. L’opération a eu lieu lundi et l’annonce a été faite jeudi.

« Je me sens bien », a expliqué la jeune femme tout sourire, en apparente bonne forme, lors d’une conférence de presse à l’hôpital. « Cela fait du bien d’avoir des bonnes nouvelles, car il y a beaucoup de problèmes insolubles avec le VIH ».

Quant au receveur anonyme, il ou elle « se porte à merveille », selon Christine Durand, professeure à l’École de…

[button color= »black » size= »medium » link= »https://www.sciencesetavenir.fr/sciences/premiere-greffe-d-organe-d-une-donneuse-seropositive-aux-etats-unis_132517?xtor=RSS-18″ icon= » » target= »true »]Découvrir l’article original[/button]