Pourquoi sacrifiez-vous nos enfants ?

Tribune. Jusqu’ici tout va bien. Quelques jours après le début du déconfinement, nos élus nous annoncent gentiment que le 15 juin, on pourra retourner boire des coups en terrasse. Le 21 juin, on pourra fêter la musique sur les quais. Le 28 juin on pourra aller voter. En juillet, place à Paris Plage. Et on devrait même pouvoir partir en vacances en Europe cet été.

La perspective de bonheurs simples retrouvés nous enchante tous. Enfin, nous les adultes. Qui, en responsabilité, méritons ces récompenses pour cause de bonne conduite. Port du masque, distanciation sociale, lavage de mains, télétravail. Et même profs à domicile pour certains. La discipline, ça nous connaît, nous les grands. En…

Lire l’article original