Pourquoi notre pays n’arrive pas à lutter contre le béton-roi

Le béton n’en finit plus d’avancer, d’avancer et d’envahir des hectares . Alors que la crise des « gilets jaunes » a souligné combien l’essor des quartiers pavillonaires, des zones commerciales et autres voies rapides avait rendu majorité de Français littéralement prisonniers de leurs voitures, la bétonisation du territoire hexagonal se poursuit inlassablement. Et dans la grande majorité des cas, l’aménagement suit encore le modèle de l’étalement urbain – autrement dit, le remplacement des champs et des forêts par des zones bitumées, bétonnées ou couvertes de pelouses.

Oui, mais ça fait de la croissance et des emplois, rétorqueront les défenseurs du béton-roi. Sauf que non, même pas : dans une note publiée début février, l’Institut du…

Découvrir l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *