Pourquoi l’on dit parfois des choses que l’on ne pense pas


Une équipe de l’Université de Melbourne, en Australie, s’est penchée sur le phénomène et les circonstances qui font que les mots dépassent parfois la pensée. Le stress serait notamment en cause.



Découvrir l’article original