in

“Pour les festivals de musique, l’été promet d’être mouvementé”

“Pour les festivals de musique, l’été promet d’être mouvementé”

2021, l’année de la renaissance pour un secteur traumatisé ? Pas si sûr, selon les universitaires Emmanuel Négrier et Aurélien Djakouane. La faute à des aides insuffisantes et à des normes menaçant la raison d’être des festivals : la convivialité.

Danse, théâtre, musique, arts de rue… Sur plus de 6 000 festivals par an en France tous genres confondus, dont 4 000…

Lire l’article original

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Amours adolescentes : pourquoi les adultes ne devraient pas s’en mêler

Amours adolescentes : pourquoi les adultes ne devraient pas s’en mêler

Michel Leclerc – Le Nom des gens : « Désormais, je sais qu’on va lire mes scénarios ! »

Michel Leclerc – Le Nom des gens : « Désormais, je sais qu’on va lire mes scénarios ! »