Pour Julian Assange, le combat contre l'extradition commence

C’est le début d’un long « combat » judiciaire pour le fondateur de Wikileaks, Julian Assange, qui vient de passer sa première nuit en détention et risque d’être extradé vers les Etats-Unis qui le considèrent comme une menace pour leur sécurité et veulent le juger.

Arrêté jeudi matin et extirpé de force par la police de l’ambassade d’Equateur où il avait trouvé refuge il y a sept ans pour échapper à un mandat d’arrêt britannique pour des accusations de viol et d’agression sexuelle en Suède qu’il a toujours niées, Julian Assange a été présenté dans l’après-midi même au tribunal londonien de Westminster.

Un juge l’y a reconnu coupable de soustraction à la justice, un délit passable d’un an de prison. Sa peine sera prononcée à une date…

Lire l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *