Portrait de la flûte en prima donna

Elle est la star des bois. Sa tessiture aigüe, son agilité volubile, sa sonorité lumineuse, mais aussi sa justesse capricieuse, avaient tout pour faire d’elle une diva. Coup de projecteur sur les chevaux de bataille de la flûte dans le répertoire orchestral.

Générique de l’émission :
Serge Prokofiev
Roméo et Juliette : « danse »    
Orchestre Philharmonique d’Oslo    
Direction Mariss Jansons  
CD EMI

Programmation de l’émission :

Claude Debussy
Prélude à l’après-midi d’un faune
Flûte solo : Emmanuel Pahud
Orchestre Philharmonique de Berlin
Direction Simon Rattle
EMI. (Enr. 2004)

Jean-Sébastien Bach
Suite n°2 BWV 1067, « Badinerie »
André Pépin (flûte)
Orchestre de la Suisse Romande
Direction Carl Schuricht
Cascavelle. (Enr. 1955)

Jean-Sébastien…

Lire l’article original