Plus d’un demi-million de bernard-l’hermite retrouvés morts sur une île à cause des déchets plastiques

Si les animaux marins sont les premières victimes de la pollution plastique des océans, d’autres victimes indirectes sont également à déplorer. Après les oiseaux piégés dans des plastiques de bouteilles, c’est maintenant au tour des bernard-l’hermite de subir les conséquences de l’accumulation toujours plus importante de déchets plastiques sur les plages. C’est le rapport d’enquête publié récemment par un groupe de chercheurs qui, en 2017, a recensé plus d’un demi-million de bernard-l’hermite morts sur les plages des îles Cocos.

Une étude qui a attiré l’attention sur un groupe d’îles éloignées, au large des côtes australiennes, a suscité l’inquiétude internationale lors de sa publication en mai. Dans un récit de leur voyage aux îles Cocos…

Découvrir l’article original