« Philip Glass voulait que la soliste soit moi! »

Jean-Baptiste Urbain : Angélique Kidjo, nous vous recevons à l’occasion de la création française de la 12e Symphonie de Philip Glass : « Lodger ».

Angélique Kidjo : C’est un bonheur d’être ici. C’est rare et ça fait longtemps que j’avais envie d’être sur France Musique car je l’écoute beaucoup dans la voiture.

La première mondiale a eu lieu à Los Angeles en tout début d’année. Vous vous connaissez depuis quand avec Philip Glass ?

J’ai rencontré Philip Glass à la fin des années 90 car j’avais une attachée de presse qui travaillait également avec lui. J’étais partie toute seule faire la promotion de mon album « Fifa » aux Etats-Unis. A un moment, je devais chanter avec un pianiste et c’était Philip Glass qui jouait au piano avec moi.
Nous sommes…

Lire l’article original