Notre-Dame : la piste accidentelle privilégiée, les ouvriers du chantier entendus en pleine nuit

l’essentiel
Le feu pourrait être lié aux travaux de restauration de l’édifice. Une enquête a été ouverte par le parquet mais il est trop tôt pour confirmer l’origine accidentelle du sinistre. Les ouvriers travaillant sur le chantier ont commencé à être entendus dans la nuit de lundi à mardi. 

Il est trop tôt pour dire quelle est l’origine de l’incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris. Le feu a pris lundi soir, vers 18 h 50 dans les combles, à l’arrière de la toiture. Il semble être parti au niveau d’échafaudages installés sur le toit de l’édifice, construit entre le XIIe et le XIVe siècle.
Le sinistre s’est…

Lire l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *