Naufrage du Grande America : la peur d'une marée noire

Une deuxième nappe de pollution aux hydrocarbures provoquée par le naufrage du navire italien Grande America a été constatée jeudi. Les deux nappes dérivent, « plein est », à une vitesse de 35 km par jour.

Deux nappes d’hydrocarbures dérivent désormais à plus de 300 km au large de La Rochelle après le naufrage du navire italien Grande America et menacent les côtes de Gironde et de Charente-Maritime, deux départements placés en « pré-alerte » pour anticiper tout risque de pollution.

« Il y a à ce stade deux nappes, une qui avait été constatée hier soir et une autre qui a été constatée ce matin », a déclaré jeudi le ministre de la Transition écologique François de Rugy, après un passage au centre de crise mis en place à la préfecture maritime de l’Atlantique à…

Découvrir l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *