Mose Allison, hommage à l’inventeur du blues blanc par ses disciples – Musiques

Originaire du Mississippi, révélé à New York, ce grand monsieur placide navigua entre jazz et blues, piano agile et chant détaché, laissant au passage des classiques auxquels un gratin d’héritiers, de Costello à Iggy Pop, rend aujourd’hui un vibrant hommage.

Issu d’une agriculture pas forcément équitable, élevé au grain dans une ferme du Mississippi, Mose Allison est devenu un bluesman des plus urbains en se frottant à New York à la compagnie des Stan Getz ou Gerry Mulligan. On est en 1956 et ce young man Mose approche la trentaine, il a donc un peu vécu : ramassé du coton avec son grand-père, appris le piano, étudié à l’université (l’anglais et la…

Lire l’article original