Mode : Maria Grazia Chiuri rhabille l'opéra de Rome


Toute la réflexion se noue autour du mouvement. C’est lui qui magnifie le caractère vivant d’une collection de haute couture ou de prêt-à-porter de luxe, et les corps des danseurs d’un ballet mis en valeur par des costumes de scène. La correspondance est plus que jamais évidente, entre l’imaginaire de la danse tel qu’il apparaissait déjà dans les dernières collections de la maison Dior, et les costumes du ballet Nuit blanche, récemment donné au Teatro dell’Opera di Roma, imaginés par Maria Grazia Chiuri, la directrice artistique de la maison. On connaît l’importance de cet univers pour la créatrice, qui lui emprunte ses teintes emblématiques, les nude et les beiges notamment, mais réinterprète également ses pièces et accessoires, du serre-tête élastique aux…



Lire l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *