Mobilité urbaine : Paris veut imposer une redevance aux engins en libre-service

L’augmentation significative des moyens de transport personnels en libre-service pousse la ville de Paris à prendre des mesures de régulation. Ce jeudi, à l’occasion d’une conférence de presse, Emannuel Grégoire, premier adjoint à la mairie de Paris, a annoncé qu’une redevance “de free-floating” allait être mise en place pour “tous les opérateurs” présents dans la capitale.

De 50 à 65 euros pour une trottinette

En effet, la mairie estime qu’à l’heure actuelle, 15 000 engins sont disponibles en libre-service dans les rues de la ville. Un nombre qui devrait atteindre les 40 000, soit presque le triple, d’ici les prochains mois.

Les opérateurs devront se déclarer auprès de la mairie en précisant le nombre d’engins qu’ils déploient, ce…

Découvrir l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *