Michel Charasse aurait-il approuv la rforme des retraites de 2020 ?

« Des bretelles, un gros cigare, des « cons » et des « gueules d’empeigne » lâchés en veux-tu en voilà à la télévision. Et puis, une façon de rester ostensiblement à la porte des églises même lors des enterrements, comme seuls les vrais « bouffeurs de curés » peuvent oser le faire. Et encore, un regard goguenard derrière les lunettes demi-lunes. Voilà ce qui frappait d’abord les esprits, lorsque apparaissait Michel Charasse. (…) Un genre de modèle en voie de disparition. Fort en gueule pour la galerie mais gardien de secrets d’État ou de confidences privées. »…

Lire l’article original