Mark Zuckerberg concède que Facebook devra payer plus d’impôts

par Paul Carrel

MUNICH (Reuters) – Le PDG de Facebook Mark Zuckerberg accepte que le projet de réforme de la fiscalité internationale signifie que le groupe qu’il a fondé devra payer davantage d’impôts dans plusieurs pays, selon le site Politico, qui cite des extraits d’un discours prévu samedi.

Réunies fin janvier à Paris sous l’égide de l’Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE), qui chapeaute les travaux sur cette réforme, les autorités fiscales de 137 pays se sont engagées à poursuivre les négociations visant à adapter le système fiscal international à l’ère numérique.

« Nous convenons que (cette réforme) pourrait signifier que nous aurons à régler davantage d’impôts (…) dans différents pays dans ce…

Découvrir l’article original