Malnutrition et anémie très élevées chez les enfants Rohingya (étude)

Les enfants de la minorité Rohingya vivant dans des camps de réfugiés au Bangladesh présentent des niveaux de malnutrition et d’anémie largement supérieurs aux niveaux considérés comme nécessitant une action urgente, selon une étude publiée mardi.

Des chercheurs des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont examiné 269 enfants âgés de six mois à cinq ans, dans le camp de réfugiés de Kutupalong en octobre 2017.

Près d’un quart d’entre eux (24%) se trouvaient dans un état de malnutrition sévère au vu de leur taille, de leur poids et de la circonférence de leurs bras, ce qui les expose à un risque accru de maladie, de famine et de mort.

Une malnutrition chronique a été observée chez 43% des enfants tandis que 48%…

[button color= »black » size= »medium » link= »https://www.sciencesetavenir.fr/sante/malnutrition-et-anemie-tres-elevees-chez-les-enfants-rohingya-etude_122966?xtor=RSS-16″ icon= » » target= »true »]Découvrir l’article original[/button]