L'ordinateur quantique d'IBM viole-t-il le second principe de la thermodynamique ?

L’écoulement du temps paraît irréversible et cela semble paradoxal car les lois fondamentales et microscopiques de la physique ne semblent pas faire de différence entre le passé et le futur, à part, peut-être, en mécanique quantique. Macroscopiquement, le second principe de la thermodynamique implique aussi une irréversibilité. On cherche à mieux comprendre ces contradictions, par exemple aujourd’hui avec un ordinateur quantique, celui d’IBM.

Il existe en physique une énigme que l’on peut faire remonter à la seconde moitié du XIXe siècle, lorsque l’on a commencé à mieux comprendre l’origine des connexions entre la mécanique et la thermodynamique, en particulier dans le cadre de la théorie cinétique des gaz de Ludwig Boltzmann, le fondateur avec Willard Gibbs de la…

Découvrir l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *