L'opposant algérien Rachid Nekkaz interpellé à Genève dans l'hôpital du président Bouteflika

L’opposant algérien Rachid Nekkaz a été interpellé vendredi par la police à Genève, dans l’hôpital où est traité le président Abdelaziz Bouteflika.

L’opposant algérien Rachid Nekkaz, qui a tenté d’être candidat à l’élection présidentielle en Algérie, a été interpellé vendredi par la police à l’intérieur de l’hôpital de Genève où est soigné le président Abdelaziz Bouteflika.

« Je vous confirme l’interpellation de M. Nekkaz qui est actuellement auditionné dans les locaux de la police puisqu’il fait l’objet d’une plainte pour violation de domicile », a déclaré à l’AFP Joanna Matta, la porte-parole de la police genevoise.

Elle a expliqué que la direction des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) a porté plainte après que M. Nekkaz a pénétré dans…

Découvrir l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *