L'impact des écrans en question à l'occasion de la "Semaine du cerveau"

Le déferlement d’outils numériques dans les familles questionne de plus en plus neuroscientifiques et pédiatres qui, sans « diaboliser » leur usage, ont souligné un impact sur la santé jugé préoccupant, à l’occasion de la 21e « Semaine du cerveau ».

Tablettes, smartphones, jeux vidéos, réseaux sociaux: en France, chaque foyer disposait en moyenne de 5,6 écrans en 2018, d’après Médiamétrie. Hors activité professionnelle, les adultes déclaraient passer plus de cinq heures par jour en moyenne devant un écran en 2015, une hausse de 53% par rapport à 2006, selon Santé publique France.

A l’occasion de la « Semaine du cerveau », rendez-vous annuel destiné à sensibiliser le public aux avancées de la recherche sur le cerveau, des chercheurs ont montré comment les…

Découvrir l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *