L'ex«baron» français du bitcoin sauve sa peau devant la justice japonaise

Mark Karpelès sauve sa peau. Jugé au Japon pour détournement de fonds et manipulations de données informatiques, l’ex-«baron» français du bitcoin aura finalement échappé à la prison ferme. Le tribunal de Tokyo l’a condamné vendredi à deux ans et demi avec sursis. Une peine bien en deçà des réquisitions, au terme d’un jugement qui l’innocente sur plusieurs points.

Le procureur avait réclamé dix ans ferme contre celui qui dirigeait jusqu’à sa faillite spectaculaire début 2014 la société MtGox, la principale place mondiale des transactions en cryptomonnaies – dont elle contrôlait jusqu’à 80% des échanges mondiaux. Originaire de Chenôve, dans la banlieue de Dijon, ce pur geek et génie de l’informatique de 34 ans avait…

Découvrir l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *