L’ex-roi Albert II refuse de faire le test ADN demandé par la justice

L’ex-roi des Belges Albert II a fait savoir ce vendredi qu’il refusait de se soumettre au test génétique demandé l’an dernier par la justice, afin de trancher la question de savoir s’il est ou non le père de Delphine Boël.

Nouveau rebondissement dans l’affaire de reconnaissance de paternité opposant l’ex-roi des Belges Albert II à Delphine Boël. L’ancien souverain de Belgique âgé de 84 ans a fait savoir ce vendredi 1er février 2019, via un communiqué de son avocat Me Alain Berenboom, qu’il avait décidé de se pourvoir en cassation contre deux arrêts rendus en juin et octobre 2018 par la cour d’appel de Bruxelles. Ce pourvoi, est-il souligné, «critique l’essentiel des dispositions» des arrêts «y compris (…) la mesure d’expertise génétique qui a été…

Découvrir l’article original