L’Etat de New York renonce à combattre la fusion entre T-Mobile et Sprint

NEW YORK (Reuters) – L’Etat de New York a renoncé à combattre le rachat de l’opérateur télécoms Sprint par son concurrent T-Mobile US, indiquant dimanche qu’il ne ferait pas appel de la décision d’un juge fédéral américain autorisant cette fusion.

La procureure générale de l’Etat de New York, Letitia James, a déclaré que ses services allaient mettre fin à la procédure engagée pour contester l’accord de fusion conclu en 2018 par les troisième et quatrième plus grands opérateurs mobiles des Etats-Unis.

Elle a fait savoir dans un communiqué que ses services espéraient plutôt « travailler avec toutes les parties pour garantir que les consommateurs profiteront des meilleurs prix et services possibles, que les réseaux seront bâtis à travers tout…

Découvrir l’article original