Les manifestants au Soudan appellent désormais à la « chute » de la junte

Pour cette première nuit sans Omar Al-Bachir au pouvoir, les manifestants regroupés devant le QG de l’armée ont bravé le couvre-feu instauré dans la foulée du coup d’Etat.

Par Jean-Philippe Rémy Publié aujourd’hui à 06h22, mis à jour à 07h52

Temps de Lecture 6 min.

Article réservé aux abonnés

Manifestation de Soudanais à Khartoum, le 11 avril.
Manifestation de Soudanais à Khartoum, le 11 avril. AFP

Un petit soldat en treillis qui joue du saxophone, éclairé par les flashes de téléphones portables, tandis qu’une foule chante, frappe dans ses mains, et entonne les slogans chauffés à blanc des jours dernier demandant la « chute » du pouvoir.

Voilà l’une des réponses du Soudan, pour cette première nuit suivant le coup d’Etat survenu à l’aube, jeudi 11 avril,…

Lire l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *