les hippopotames de Pablo Escobar ont-ils provoqué une catastrophe écologique ?

Les quatre hippopotames de l’ancien ranch du parrain de la drogue, qui se sont multipliés, sont aujourd’hui une centaine. Très agressifs, ils se baladent librement dans la nature et détruisent les berges des rivières tout en étouffant la vie aquatique avec leurs excréments. Mais pas si simple de s’en débarrasser, car ils attirent aussi la sympathie du public et même de certains scientifiques.

Pablo Escobar, le plus célèbre trafiquant de drogue au monde, est abattu par la police sur un toit de Medellìn lors d’une opération spéciale le 2 décembre 1993. À sa mort, les autorités colombiennes s’emparent de sa luxueuse propriété, l’Hacienda Nápoles, située à 150 km à l’est de Medellin. Le ranch de 20 km2 comporte notamment un immense zoo avec toutes sortes d’animaux…

Découvrir l’article original