Les éruptions du plus grand volcan de Io dépendent des autres lunes de Jupiter

Pendant cinq ans, les volcans de Io ont été surveillés avec des télescopes au sol. Le plus grand d’entre eux, Loki Patera, semble avoir une activité modulée par les mouvements de Ganymède et Europe, deux autres lunes de Jupiter.

Il y a 40 ans cette année, plus précisément en mars 1979, l’obstination de Linda Morabito, alors ingénieure de navigation dans l’équipe de la mission Voyager 1, allait permettre de faire une découverte étonnante. Elle était occupée à traiter les images obtenues par la sonde concernant Io, la lune de Jupiter, lorsqu’elle a remarqué ce qui s’est plus tard révélé être un panache volcanique de 300 kilomètres de hauteur.

Depuis lors, le volcanisme de Io fascine et ce d’autant plus après les images prises par la mission Galileo entre 1995 et…

Découvrir l’article original