Les avocats de Meng Wanzhou (Huawei) contestent la possibilité de son extradition vers les USA

VANCOUVER (Reuters) – Les avocats de Meng Wanzhou, directrice financière de l’équipementier télécoms Huawei détenue depuis plus d’un an au Canada, ont plaidé lundi le principe de « double incrimination » pour s’opposer à l’extradition de leur cliente vers les Etats-Unis.

En vertu de ce principe, pour que la fille du fondateur de Huawei soit extradable, il faudrait que les délits que lui reproche la justice américaine constituent également un délit au Canada.

Le mandat d’arrêt délivré par les Etats-Unis, qui a conduit à son arrestation le 1er décembre 2018 à l’aéroport de Vancouver, s’appuie sur des soupçons d’infraction aux sanctions américaines contre l’Iran. Inculpée de fraude bancaire et fraude électronique, il lui est notamment reproché…

Découvrir l’article original