in

Les astrophysiciens détectent-ils vraiment les trous noirs de la relativité générale ?

En février 2016, des physiciens du Laser Interferometer Gravitational-Wave Observatory (LIGO) ont rapporté la première observation d’ondes gravitationnelles, émanant de deux trous noirs, chacun environ 30 fois plus massif que le Soleil et situés à 1.3 milliard d’années-lumière. Les physiciens peuvent donc désormais étudier les trous noirs comme des objets concrets. Mais ces…

Lire l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suicide, précarité, angoisse… Sur les réseaux, les étudiant.e.s crient à l’aide

Jean-Luc Mélenchon : sa justification lunaire sur sa connaissance des vaccins

Jean-Luc Mélenchon : sa justification lunaire sur sa connaissance des vaccins