in

L’épitranscriptome : un code « invisible » sur l’ARN contrôle la progression tumorale | Inserm

Épitranscriptome. Quel mot indigeste ! Pourtant il faudra s’y faire car vous en entendrez de plus en plus parler. À l’Institut de génomique fonctionnelle* de Montpellier, Alexandre David et ses collaborateurs viennent en effet de montrer qu’il joue un rôle majeur dans la pathogenèse du cancer. L’épitranscriptome correspond à un ensemble de modifications chimiques présentes sur…

Lire l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revivez notre Live Exclusif Avec Eataly Paris Marais, Le Temple De La Gastronomie Italienne

Michel Sardou « rassuré » : négatif à la Covid-19 mais inquiet pour Roselyne Bachelot hospitalisée