Le secret de beauté de l'araignée paon réside dans ses taches super-noires

Surface de l'abdomen de l'araignée paon Maratus speciosus au niveau de ses taches brunes (a, b) et de ses taches noires (c, d), ainsi que de l'araignée paon Maratus karrie au niveau de ses taches noires (e, f), vue au microscope électronique. Des microstructures, clairement visibles pour les zones noires, les rendent super-noires (absorption quasi totale de la lumière). Échelle : 30 μm (a, c), 10 μm (b, d, f) et 50 μm (e). © Dakota McCoy et al., Proceedings of the Royal Society B, 2019

Lire l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *