Le projet de loi santé à l'Assemblée lundi, les oppositions dans l'expectative

Fin du décrié « numerus clausus » pour les étudiants en médecine, nouvelle carte hospitalière, effort accru sur le numérique: l’Assemblée nationale se saisit lundi du projet de loi santé, qui ne suscite pas l’enthousiasme des oppositions.

Le texte relatif à « l’organisation et à la transformation du système de santé » entend permettre un « meilleur accès aux soins sur le territoire », selon la ministre de la Santé Agnès Buzyn.

Il traduit une partie des mesures du plan « Ma Santé 2022 », détaillées en septembre par Emmanuel Macron, et entend notamment répondre au vieillissement de la population, à l’augmentation des maladies chroniques, ou encore tenir compte des évolutions technologiques.

Signe de l’intérêt suscité, alors que les services publics et les…

Découvrir l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *