Le Premier ministre ne veut pas d'amnistie pour les gilets jaunes

Interrogé par l’une des figures du mouvement, le Premier ministre a expliqué ce mercredi 13 février qu’il n’était « pas question » d’envisager une loi d’amnistie.

« Il n’en est pas question. » Le Premier ministre Edouard Philippe rejette toute idée d’amnistie pour les gilets jaunes condamnés depuis le début du mouvement pour des faits des violences. Interrogé sur le plateau de LCI à ce sujet ce mercredi 13 février par l’une des leaders des protestataires, Ingrid Levavasseur, le Premier ministre a expliqué :

« D’abord, parce que je n’en ai pas le droit, d’interrompre des procédures judiciaires. (…) Ça n’existe pas, l’amnistie du Premier ministre, il peut y avoir une loi d’amnistie, mais ça n’est pas à la mode, et j’y serai…

Découvrir l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *