Le Labour tente d'empêcher l'hémorragie en son sein

En une nuit, le ton a radicalement changé. La direction du Labour est passée du dénigrement dédaigneux à l’appel à la conciliation, après la défection lundi de sept députés du parti. «Nous devons nous livrer à un exercice d’écoute colossal et répondre à certaines des critiques qui ont été formulées», a ainsi réagi de bon matin devant son domicile, John McDonnell, responsable des questions économiques au sein du cabinet fantôme du parti travailliste. La veille, il avait simplement appelé les députés partants à renoncer à leur mandat.

La décision des sept députés – Chuka Ummuna, Luciana Berger, Chris Leslie, Angela Smith, Mike Gapes, Gavin Shuker et Ann Coffey – de quitter le parti n’est pas vraiment une surprise. Depuis…

Découvrir l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *