La pilule contraceptive pourrait réduire certaines régions du cerveau

Une nouvelle étude révèle qu’une région du cerveau appelée hypothalamus est plus petite chez les femmes utilisant la pilule contraceptive que chez celles qui n’en utilisent pas. Les résultats mettent en lumière le fait que les contraceptifs oraux pourraient bel et bien modifier la structure cérébrale des femmes.

Il faut savoir que l’hypothalamus est une structure de la taille d’un pois, située profondément dans le cerveau et qui aide à réguler des fonctions involontaires, telles que l’appétit, la température corporelle et les émotions. Il sert également de lien entre le système nerveux et le système endocrinien, un réseau de glandes produisant des hormones.

Selon un rapport publié en 2019 par le Département des affaires économiques et sociales des Nations…

Découvrir l’article original