la phrase du pilote d’essai du 737 MAX qui provoque un tollé

Un échange entre salariés de Boeing révèle qu’ils savaient que le système antidécrochage MCAS rendait l’appareil difficile à piloter en simulateur.

Par Publié aujourd’hui à 06h14

Temps de Lecture 3 min.

Article réservé aux abonnés

Des Boeing 737 MAX stationnent à  l’aérodrome de Moses Lake, état de Washington, le 16 septembre.
Des Boeing 737 MAX stationnent à  l’aérodrome de Moses Lake, état de Washington, le 16 septembre. LINDSEY WASSON / REUTERS

Y a-t-il eu négligence ou volonté frauduleuse de la part de Boeing dans la certification de ses avions 737 MAX, dont deux se sont écrasés – en…

Lire l’article original