La pénibilité : une boîte de Pandore ?

A l’heure où les représentants des travailleurs s’efforcent, évidemment non sans raison, de faire reconnaître dans la future loi sur les retraites la « pénibilité », il n’est pas étonnant que l’on assiste à une escalade concernant cette notion. A côté des critères qui peuvent apparaître comme les plus objectifs, on entend à présent parler de critères qui le sont moins comme la surcharge mentale ou les risques de burn out. Ce n’est pas là une question secondaire car en filigrane, il ne s’agit rien de moins que de définir les multiples faces, sombre mais tout…

Lire l’article original