La guerre est déclarée entre le gouvernement et Royal qui s’estime licenciée

Cette fois, la rupture est consommée. L’ex-candidate socialiste à la présidentielle Ségolène Royal s’estime licenciée de ses fonctions d’ambassadrice des pôles, l’exécutif la sommant de taire ses critiques et envisageant de « mettre fin » à son rôle.

« Il est envisagé de mettre fin à vos fonctions au regard de vos récentes prises de parole publiques, qui mettent en cause la politique du gouvernement à la mise en oeuvre de laquelle, en votre qualité d’ambassadrice (…) vous êtes étroitement associée », ont écrit le 7 janvier à Mme Royal les deux secrétaires généraux du Quai d’Orsay, François Delattre et Emilie Piette, lui rappelant son « devoir de réserve ».

« Un prochain Conseil des ministres pourrait examiner le projet de décret mettant fin à…

Découvrir l’article original