La chanteuse de jazz Roni Alter reprend un morceau de PNL et c’est très beau

Coup de cœur du dernier Printemps de Bourges, la pianiste israélienne s’apprête à illuminer le Café de la danse avec sa voix grave et vibrante. 

Roni Alter se souviendra longtemps de l’hiver 2019 tant il fut solaire. Le jour même de la sortie de Be Her Child Again — un troisième disque altier aux confins de la pop, du jazz et du folk — son précédent EP du même titre était nommé aux Victoires de la musique dans la catégorie « Révélation album ». L’accomplissement d’un « rêve fou » pour cette songwriter israélienne installée en France depuis 2012. Née à Tel-Aviv d’une mère comédienne et d’un père cinéaste et compositeur renommé, elle…

Lire l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *