Imposition des dividendes : un succès en trompe-l’oeil

« La flat tax sur les dividendes rapporte plus que le barème progressif » titrait hier Les Echos. Le quotidien économique ne cachait d’ailleurs pas sa satisfaction face à ce « succès » des réformes fiscales introduites par Emmanuel Macron. En réalité, la hausse enregistrée des rentrées de cet impôt en 2018 est plutôt un mauvais signe, et ce à plusieurs égards. Explications.

Dividendes à gogo

A son arrivée au pouvoir en 2017, Emmanuel Macron avait, toutes affaires cessantes, introduit des changements majeurs dans le système fiscal français pour diminuer l’imposition du capital et de ses revenus. A côté de la suppression de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF), il avait notamment soumis les versements de dividendes et d’intérêts à un…

Lire l’article original