Grand Impérial Orchestra, un big band en perpétuelle mutation – Sortir Grand Paris

De quatuor, le collectif Impérial devient octet. Et veut faire entendre le souffle des big bands.

Depuis dix ans, le collectif Impérial nous surprend au rythme de ses métamorphoses. D’abord Impérial Quartet sur le mode du jazz boosté au rock, puis Orphéon inspiré des folklores de tous bords, enfin Pulsar, intégrant des musiciens maliens et burkinabés, il mute une nouvelle fois. Voici le GRIO (pour Grand Impérial Orchestra), qui étanche la soif de qui apprécie les formations étoffées. « Ça nous taraudait depuis un moment », dit le saxophoniste Gérald Chevillon, membre fondateur de l’Impérial tout comme Damien Sabatier (saxophones), Joachim Florent (contrebasse) et…

Lire l’article original