Design responsable : 5 créations green repérées à la Triennale


L’époque est à la prise de conscience et une jeune garde de designers engagés va plus loin en s’octroyant un rôle de réparateur. Leurs créations se veulent éthiques et politiques. Snobant la surconsommation et assumant une production issue pour la plupart d’un joyeux fab lab collectif sensible au mieux vivre ensemble, à l’innovation partagée et à la reconstruction. C’est le propos de la XXIIe Triennale de Milan (l’équivalent design des Biennales d’art ou d’architecture de Venise en termes d’exigence intellectuelle), au titre "Broken Nature, Design Takes on Human Survival" sans équivoque.

Le thème, la faculté du design à offrir une vision pertinente sur les questions majeures de notre temps, est une obsession de longue date de la commissaire Paola Antonelli, connue pour…



Lire l’article original